Vineabox » Investir dans le vin » Comment investir dans une cave à vin ?

Comment investir dans une cave à vin ?

Le vin n’est pas vraiment vu comme un actif d’investissement classique comme l’immobilier, par exemple, mais cela n’est pas une raison qui va empêcher les gens d’investir dedans. Ce type de blocus se nomme l‘investissement de plaisir, il permet de lier l’utile et le plaisir, donc, le gain d’argent au plaisir du vin.

C’est, généralement, pour cet aspect de plaisir qu’on retrouve principalement les passionnés de vins en tant qu’investisseurs. Et c’est cette passion qui les pousse à se lancer dans l’investissement dans les caves à vin. Cependant, ce type d’investissement est assez complexe à planifier et c’est justement de ça que notre article va parler : comment investir dans une cave à vin ?

Acheter des bouteilles pour investir dans une cave à vin

L’achat des bouteilles de vin, pour investir dans une cave, consiste, d’une certaine manière, à créer, soi-même, sa cave de vin. Cette technique comprend, bien évidemment et clairement, la combinaison de l’utile à l’agréable, étant donné que la plupart des investisseurs sont des passionnés de vin. Mais bien que cette technique soit passionnante, il ne faut pas oublier qu’elle est assez compliquée à mettre en place.

Il existe, néanmoins, des sites web qui peuvent vous aider à constituer votre cave de vin, en respectant certaines conditions. Les plus importantes sont d’acheter plusieurs bouteilles de différents vins afin d’avoir une cave assez variée.

Il est à noter que la cave à vin est, c’est quelque chose qui doit être calculé sur un long terme, surtout lorsqu’on choisit cette technique d’investissement. En effet, ce blocus à long terme peut prendre de 5 à 10 ans, dans certains cas, pour pouvoir remarquer une prise en valeur de la cave à vin. Il est donc important de savoir qu’il faut être particulièrement patient en optant pour cette méthode d’investissement.

Il faut également savoir que pour faire un bon investissement, il est important de respecter un certain nombre de conditions. L’une d’entre elles comprend les conditions de stockage des bouteilles de vin. En effet, elles doivent être stockées dans de bonnes circonstances si on désire voir leur valeur réellement augmenter.

Le groupement foncier viticole

Le groupement foncier viticole est une nouvelle méthode qui reste assez originale en termes d’investissement de vin. Ce dernier consiste en un investissement dans un territoire vignoble qui est préalablement enregistré dans les propriétés françaises. C’est très similaire à posséder des parts dans une société, en réalité, c’est la même chose.

Cette société civile, dont vous pouvez posséder des parts, devra compter un nombre limité d’associés. L’objectif derrière tout cela est de détenir les parts des territoires et de les confier, en gérance, à un fermier qui aura pour but de les développer, et cela, sous forme d’un bail à long terme.

Il faut noter que ce type d’investissement peut avoir une série d’avantages, autre que l’investissement dans le vin en lui-même, à savoir :

  • La réduction considérable de certains impôts sur les revenus ;
  • Diversifier le patrimoine d’investissement.

Néanmoins, cela reste assez conditionné, notamment par une durée bien précise de détention qui doit durer, au minimum, cinq ans et demi. Et en contrepartie, les associés ont le choix entre avoir leur dotation en numéraire ou bien, au contraire, les avoir en bouteilles. Cela revient à la préférence de chacun.

Le fonds de placement de vins

Le groupement foncier viticole est une méthode d’investissement assez confidentielle et il en existe une autre qui l’est encore plus : cette dernière n’est autre que le fonds de placement de vins.

Le principe est assez similaire aux fonds de placement qu’on peut voir dans des compagnies d’assurance, par exemple. Sur ce marché, nous connaissons deux fonds leaders qui sont Nobles Crus, d’un côté et de l’autre, Uzès Grand Crus. Dans ce cas, il faut savoir que les investisseurs ne sont aucunement propriétaires des bouteilles de vin. Les bouteilles sont conservées le temps qu’il faut pour que leur valeur se voie augmentée et par la suite, une fois cela atteint, il est temps de les revendre pour faire des gains.

Cette technique d’investissement peut vous sembler intéressante d’une certaine manière, mais il faut savoir que, en comparaison aux autres méthodes, c’est, sans aucun doute, celle qui propose le moins de profitabilité et de fonds de rendements. Et puis, en prenant en considération tous les frais de gestion liés, tels que le stockage, cela ne laisse qu’une petite marge pour faire un profit.