Vineabox » Bière » Comment faire sa bière artisanale ?

Comment faire sa bière artisanale ?

  • Post author:
  • Post category:Bière

Croyez-vous que toutes les boissons industrielles ont les mêmes goûts ? Êtes-vous à la recherche d’une expérience de bière plus authentique ? Que diriez-vous de brasser une bière dans le confort de votre foyer ?

La création de sa propre bière devient beaucoup plus facile à l’aide d’un kit et il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire d’augmenter intelligemment la température, de filtrer ou de brasser lorsque vous commencez avec des malts concentrés. Nous vous fournissons les directives pour créer la plus belle des bières dans cet article.

Quels sont les ingrédients qui composent la bière artisanale ?

Il y a, généralement, quatre composants qui constituent la bière artisanale :

  • L’eau, élément indispensable ;
  • Le malt ;
  • Le houblon ;
  • Les levures.

Les éléments mentionnés précédemment sont les principaux composants de la recette typique des bières artisanales, mais certains producteurs peuvent également inclure des alcools, comme le vin ou le whisky, ou des composants, comme les épices, les fruits, le miel et le sucre.

Comment fait-on de la bière artisanale ?

Il faut comprendre que les procédures requises pour créer de la bière sont similaires à celles impliquées dans la préparation du café. Ce n’est pas très compliqué, on chauffe de l’eau, puis ajoute le houblon et le malt. Ensuite, il y a un certain temps d’attente avant d’ajouter les levures, car il faut attendre que l’eau devienne froide.

Sur le papier, la recette semble simple, mais découvrir la bonne formule de bière artisanale nécessite du talent, de la formation et des connaissances. La pureté des composants, en particulier le houblon et les malts, est extrêmement critique. Après cela, la procédure de fermentation de l’alcool peut avoir lieu.

Préparation du malt

Pour commencer, il faut broyer tous les morceaux de malt, car cela permettra d’extraire, de manière naturelle, les sucres présents à l’intérieur, ces derniers seront utilisés pour faire donner du pétillant au brassin.

D’abord, versez le malt dès que l’eau commence à bouillir et commencez à prêter une attention particulière aux niveaux de chaleur et au moment, afin de libérer les sucres naturels de la substance. Généralement, la libération idéale des sucres se produit entre des températures de 63 à 70° C.

Après cela, une filtration et un lavage sont nécessaires. Il est recommandé d’enlever le malt qui a bouilli dans le liquide et de le rincer à l’eau claire. Cependant, l’eau doit être à un niveau de chaleur égal à celui utilisé auparavant, cela est nécessaire pour stimuler l’extraction du sucre aussi longtemps que possible.

Ébullition et versement du houblon

Il est maintenant temps de porter à ébullition l‘extrait de malt qui a été récolté. À ce stade, le houblon est utilisé de deux manières distinctes : la première étape consiste à ajouter les houblons au goût amer qui donnent à la boisson son piquant, suivis des houblons parfumés, d’où provient tout le goût fruité et floral de la bière.

Première fermentation

L’objectif de cette étape est de produire, de façon progressive, du gaz et de l’alcool, entraînant la formation de l’infusion buvable. Les réservoirs sont équipés de barboteurs qui permettent aux gaz produits par les levures tout au long du processus de production de la substance de s’évacuer, tout en laissant l’air extérieur sortir.

Il faut quelques jours pour que la fermentation initiale se termine. L’infusion supplémentaire est un processus de maturation d’une semaine qui rend l’infusion plus raffinée et plus claire.

Mettre en bouteilles la bière artisanale

Vous vous retrouvez avec une bière fade qui n’a aucune sorte de saveur à ce stade. La fermentation doit être reprise dans un récipient ou un tonneau isolé pour que le brassin devienne effervescent. Au lieu de s’échapper, cette fois, les gaz doivent fusionner avec le liquide et s’y dissoudre, ce qui donne une boisson mousseuse et pétillante.

Pour reprendre la fermentation, il faut ajouter une quantité spécifique de sucre, selon la recette que l’on suit dans la bière. Ensuite, un temps de repos doit être accordé à la boisson pour qu’elle refroidisse.

Pour bien répartir le glucose, mélangez le sucre dissout à votre préparation et fouettez quelques instants. Un bouchon serti est un choix idéal pour boucher la bouteille. Votre bière développera tous ses arômes après un temps de fermentation en bouteilles, pour une boisson délicieuse et pétillante.